Tout d’abord, il est important que la moto soit propre, pour éviter les risques éventuels dans la peinture lorsque vous mettez ou enlevez la couverture. Le véhicule doit également être sec. Si vous avez pris la pluie, ou même lavé votre moto, séchez-la bien et ne mettez la housse qu’ensuite. Si vous couvrez la moto mouillée, vous risquez de tacher la peinture du véhicule. focus Saviez-vous que la couverture de la moto peut prolonger la durée de vie du véhicule ? Une autre précaution importante consiste à attendre que la moto refroidisse avant de la couvrir. Cette mesure est indispensable si la couverture de la moto est simple, car la pièce peut fondre sous l’effet de la chaleur. Si votre cape est thermique, vous pouvez sauter cette étape, mais le fait de couvrir la moto alors qu’elle est encore chaude peut favoriser la formation d’humidité à l’intérieur après le refroidissement et cela peut endommager le véhicule.

Quels sont les différents modèles de couvertures pour motos ?

La couverture simple est un modèle d’entrée, en plastique (PVC ou polyéthylène), sans doublure et disponible en trois tailles. Ce modèle peut être perméable ou imperméable et être doté d’une protection contre les UV. La couverture thermique peut être placée sur la moto lorsqu’elle est encore chaude, car elle est dotée d’un revêtement aux capacités thermorésistantes. Ce modèle est fabriqué avec un matériau plus robuste (napa, toile ou cuir), il présente donc une durabilité encore plus grande.

Quelle couverture choisir en fonction de mon garage ?

Si votre garage n’a pas de couverture, il est préférable d’acheter une couche imperméable, avec une protection contre les rayons ultraviolets et une doublure. Ces caractéristiques rendent le produit plus cher. Si vous garez votre moto dans une copropriété ou un parking public, achetez un manteau avec une sangle pour votre conducteur, cette ressource absorbera la chaleur et maintiendra la discrétion du véhicule.