Tendance dans les projets, l’intégration entre les environnements a le tapis comme allié pour les définitions des espaces. Entre le salon et la salle à manger, couleur et impression des pièces doit suivre le style prévu dans le projet. Une pièce peut avoir plus de personnalité, tandis que l’autre peut suivre un profil plus neutre et plus sobre. Dans cette équation, la dynamique consiste toujours à se rappeler que le tapis entre dans la décoration de deux façons : soit le professionnel le choisit comme pièce neutre, soit comme élément de mise en valeur. Dans l’intégration également, les dimensions sont très importantes. Les résidents et le responsable du projet doivent avoir un objectif très clair. D’une part, cela peut se faire par la connexion complète des environnements – aspect renforcé ou non par l’aménagement – ou avec l’idée d’avoir des pièces séparées par leurs propres caractéristiques, mais dans un même espace. “Dans chacune des alternatives, l’équilibre et le dialogue entre les pièces doivent être présents”, dit Patricia.

Couleurs et imprimés

Certaines différences dans l’architecture intérieure orientent la définition du tapis, qui doit être aligné sur les fonctions qu’il remplira dans l’espace. Il est donc nécessaire de préciser si la pièce sera le support ou l’étoile dans la décoration. La règle de base de l’équilibre veut qu’un tapis imprimé nécessite un revêtement lisse et vice versa. Les imprimés avec des graphiques, des rayures, des fleurs et des motifs irréguliers font sortir le décor de l’uniformité et se distinguent dans un lieu de tons neutres. Dans ce raisonnement, une question se pose encore : dans les décorations les plus audacieuses, il est possible d’utiliser des tapis de couleurs et de matériaux différents dans le même environnement… “Bien sûr ! Nous pouvons composer la combinaison d’un tapis oriental traditionnel avec un autre modèle oriental lisse dans un ton vibrant tout en obtenant un équilibre”, souligne l’architecte. Un conseil intéressant consiste à rechercher des objets qui ont des points communs, créant ainsi un sentiment de continuité entre eux.

Matériel

Le marché offre une grande variété de matériaux tels que la viscose, la laine, la soie, le cuir, le vinyle, le sisal, le jute, le cuir, le kilim et l’aubusson, entre autres. Chacun d’eux rassemble des points positifs et négatifs qui doivent être pris en considération avant de frapper le marteau. Le kilim, en laine ou en soie, convient aux zones internes, tandis que la fibre peut également être positionnée à l’extérieur.